loading

Le débat :

Balayage des arguments en faveur ou contre l’extraction du gaz de schiste :

Le gaz de schiste est-elle une ressource indispensable ?

POUR
CONTRE

Plusieurs techniques alternatives sont actuellement à l’étude11 : remplacer l’eau par du gaz comme le propane, stimulation par arc électrique ou chauffage de la roche, mais elles sont encore balbutiantes. Celle qui semble la plus propre, baptisée fracturation exothermique non hydraulique ou fracturation sèche12, inventée pour les forages en région Arctiques où l’eau gèle et se fige trop rapidement, n’utilise ni eau, ni explosifs, ni acides, ni solvants, mais de l’hélium chaud.
Plusieurs techniques alternatives sont actuellement à l’étude11 : remplacer l’eau par du gaz comme le propane, stimulation par arc électrique ou chauffage de la roche, mais elles sont encore balbutiantes. Celle qui semble la plus propre, baptisée fracturation exothermique non hydraulique ou fracturation sèche12, inventée pour les forages en région Arctiques où l’eau gèle et se fige trop rapidement, n’utilise ni eau, ni explosifs, ni acides, ni solvants, mais de l’hélium chaud.

 Le gaz de schiste est-elle une ressource viable écologiquement ?

POUR
CONTRE

Plusieurs techniques alternatives sont actuellement à l’étude11 : remplacer l’eau par du gaz comme le propane, stimulation par arc électrique ou chauffage de la roche, mais elles sont encore balbutiantes. Celle qui semble la plus propre, baptisée fracturation exothermique non hydraulique ou fracturation sèche12, inventée pour les forages en région Arctiques où l’eau gèle et se fige trop rapidement, n’utilise ni eau, ni explosifs, ni acides, ni solvants, mais de l’hélium chaud.
Plusieurs techniques alternatives sont actuellement à l’étude11 : remplacer l’eau par du gaz comme le propane, stimulation par arc électrique ou chauffage de la roche, mais elles sont encore balbutiantes. Celle qui semble la plus propre, baptisée fracturation exothermique non hydraulique ou fracturation sèche12, inventée pour les forages en région Arctiques où l’eau gèle et se fige trop rapidement, n’utilise ni eau, ni explosifs, ni acides, ni solvants, mais de l’hélium chaud.